Skip to main content
Search

Title

Idées reçues sur l'allergie

De plus en plus répandue, l’allergie est l'objet de nombreuses rumeurs et croyances. Pourtant, un grand nombre de nos pratiques pour fuir les allergènes est basé sur ces idées reçues. Entre la pollution, les poils d’animaux, ou encore les pollens, apprenez enfin à déceler le vrai du faux sur l’allergie.

 

Les poils d’animaux sont des allergènes

FAUX: Nous avons tous tendance à penser que les poils sont les allergènes en cause dans l’allergie aux animaux. Pourtant, c’est la salive qu’ils déposent sur leurs poils en se léchant, leurs urines ou les matières fécales qui provoqueront la réaction allergique chez celui qui les caressera ou s’approchera d’eux. Ces allergènes sont concentrés dans les tapis, moquettes, tentures, voitures dans lesquels ils circulent ou se frottent. Il y restent plusieurs mois voire plusieurs années, après le passage de l’animal.

 

Les allergies aux pollens ne surviennent qu’au printemps

FAUX: Contrairement à cette idée commune, le pollen n’est pas toujours synonyme de printemps. Les conditions climatiques déterminent le développement des végétaux et les pollens allergisants ne sont pas identiques quelle que soit la situation géographique. Le bouleau est ainsi prédominant dans le Nord-Est de la France, tandis que l’olivier et le cyprès concerne surtout le pourtour Méditerranéen.

Les saisons polliniques sont donc variables sur le territoire. Les cyprès débutent leur pollinisation dès le mois de décembre, pour libérer en janvier une quantité importante de pollens. La saison pollinique débute donc très tôt dans le sud de la France. Pour connaître la saison des pollens dans votre région consultez notre agenda des pollens.

 

Les réactions allergiques aux pollens ne surviennent qu’à la campagne

FAUX: Il y a bien du pollen en ville, et donc des allergies. De nombreuses graminées en cause dans le rhume des foins par exemple poussent autour des arbres ou dans les pelouses. Par ailleurs, l’air urbain aggraverait la nocivité des pollens en augmentant leur production.

Le saviez vous?
De même qu’on retrouve du sable du Sahara en France, on retrouve des pollens du sud de la France dans le Sahara. Leur forte volatilité leur permet de voyager sur des centaines de kilomètres.
 

Les acariens n’aiment que les maisons sales

FAUX: Le ménage n’est pas une arme absolue contre les acariens ! En effet, même les maisons les plus entretenues sont sujettes aux acariens. Toutefois, leur présence est démultipliée dans les habitations mal ventilées, aérées ou nettoyées.

L’aménagement de la maison est une solution efficace pour réduire leur présence. Consultez nos conseils pour éviter l’allergie à la poussière, aux acariens.

 

Nous sommes allergiques à la naissance

FAUX: Certes, le facteur héréditaire joue un rôle important dans la prédisposition à développer une allergie, mais l’environnement a également un rôle prépondérant. Quelqu’un vivant en montagne sera moins sujet aux allergies que quelqu’un vivant à la campagne (pollens) ou en ville (pollution). Ces allergies dues au pollen sont très fréquentes et se manifestent généralement pour la première fois à l’adolescence.